Observatoire Régional de l'Air de Guyane

Surveillance des HAP en Guyane

L’ORA de Guyane met en place une surveillance des hydrocarbures Aromatiques Polycyclique (HAP) dans l’île de Cayenne. Les premières mesures sont en cours dans le quartier de Baduel à Cayenne et devraient être suivies pas des campagnes au sein de la ville de Kourou.

Les sources d’exposition aux HAP sont nombreuses. Ils sont présents dans les combustibles fossiles et sont formés lors de combustion incomplète, avant d’être rejetés dans l’atmosphère où ils sont majoritairement présents dans la phase particulaire.

  • Leurs origines naturelles sont les éruptions volcaniques et des feux de forêts. Il peut également être généré par les plantes, des bactéries et des algues.
  • Leurs origines anthropiques sont principalement le raffinage du pétrole, du schiste, l’utilisation du goudron, du charbon, du coke, du kérosène, les sources d’énergie et de chaleur, les revêtements routiers, la fumée de cigarette, l’échappement des machines à vapeurs thermique, les huiles moteurs, les carburants, les aliments fumés ou grillés au charbon de bois, les huiles, les graisses, les margarines…

Le Benzo[a]pyrène qui fait partie des HAP mesurés, est un composé cancérogène pour l’homme (classé en catégorie 1 par le CIRC). Les premiers résultats de cette surveillance devraient être disponibles courants 2015.